AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Playin' hooky ... - Ft. Enma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Ryuku E. Hitori



Carte d'identité
Je suis lié(e) à : Anarielle Andril ?
Je participe à la Battle :: Oui
Je suis armé : : D'un cutter ~
MessageSujet: Playin' hooky ... - Ft. Enma   Jeu 9 Fév - 20:23

    La sonnerie de fin des cours retentit, m’autorisant ENFIN à sortir de cet insupportable cours d’arts plastiques. Le dessin et moi, ça fait deux. Enfin, j’aime bien regarder, mais si on me demande de faire, alors là, je peux pas. Je cribouillerai un truc vite fait. Genre, des vaguelettes qui ressemblent à rien. Je rangeai donc mes affaires – ou plutôt, je laissai tomber ma trousse encore ouverte dans mon sac, ça me donnera une excuse pour perdre du temps en cherchant un stylo au prochain cours – avant de passer la bandoulière par-dessus mon épaule. Ceci fait, je me dirigeai vers la porte, l’ouvris en la claquant contre le mur et m’éloignai dans le couloir en ignorant les cris de protestation de la prof. C’est ça, cause toujours, tu m’intéresses … Trop pas. Haha.
    Le couloir commença à se remplir d’autres élèves alors que j’avançai sans faire attention à où j’allais. Je hais les foules bruyantes. Ça me donne l’impression d’étouffer. J’entrepris – woaw, depuis quand je parle comme ça, moi ? – de me frayer un chemin en balançant des coups de coudes, des kicks, et pas mal de jurons et d’insultes diverses et variées. Mais heureusement, après quelques minutes, lorsque la sonnerie résonna une deuxième fois, les couloirs se vidèrent et je poussai un léger soupir de soulagement. Bon, où j’en étais, moi ?
    J’avais pas géo, par hasard ? Ah, mais merde, je hais la géo. Genre, QUI s’intéresse à la mondialisation ? Pas moi, en tout cas. En plus, je vais ni devenir prof, ni faire une école de commerce, alors ça me servira à … Que dalle. C’est ça que j’ai jamais capté avec les études. POURQUOI apprendre des trucs qui te serviront jamais ? Enfin bref … Donc, bonne résolution du jour : sécher la géo. Et pourquoi pas la physique aussi ? L’optique, c’est relou comme il faut, j’ai l’impression de dormir debout devant les formules de réfraction ou je-sais-plus-trop-quoi.
    J’avais donc deux heures de libre devant moi. Deux heures à traîner dans BF en esquivant les pions – ou en les provoquant, au choix – ou à me balader sur le toit. Ou … Tiens, pourquoi ne pas chercher la salle info ? On m’a dit qu’il y en avait une mais je sais pas encore où. Bon, bah, autant être … euh … « productif » alors. C’parti pour l’exploration de BF. Après au moins une demi-heure passée à arpenter les couloirs en long, en large et en travers sans rien trouver – la poisse éternelle que j’ai, c’est abusé ! -, j’ai fini par ouvrir une porte de placard sans grande conviction. Au pire, si c’est le placard des femmes de ménage, je pourrai toujours foutre des araignées en plastique dedans, c’est toujours très drôle de les voir plonger une main à l’intérieur pour prendre un balai … Pour la ressortir en hurlant. Ow, mamie, c’est qu’une fausse araignée, calme ta joie ! Je soupirai et jetai un œil à l’intérieur … HOLY FUCKIN’ SHIIIIIIIIIIIIIIIIT !!! Je me suis fait troller là ! Carrotter, même ! Comme un pauvre noobie ! Elle était là, la salle info ! Ça fait trois fois que je repasse devant en plus, putain d’sa mère ! Je suis dégouté … A mort. Enfin, j’ai passé tant de temps à la chercher que je vais pas m’arrêter là quand même … Je soupirai et entrai en maudissant ma malchance qui n’était plus à prouver.
    Je m’installai devant un ordi inoccup- Ah mais nan, ils sont tous inoccupés, haha, les autres teubés sont en cours. Je démarrai donc l’unité centrale en enfonçant le bouton POWER, allumai l’écran dans la foulée et attendis le chargement de l’OS. Ow bordel de chiasse !! Ils ont Vista !! Mais c’est dépassé, on est en 2020 quand même !!! Je croyais trop qu’on était à la pointe de la tech- … Et voilà, je me suis encore fait troller, quelqu’un est passé avant moi pour faire cette blague à la con … Attends un peu que je te mette un joli petit virus sur ton PC, mec, on va voir QUI va se marrer la prochaine fois … J’ouvris ma session en grimaçant devant le temps de chargement qui me semblait interminable. C’est pas humain de nous faire attendre 30 secondes ! Mon PC portable, il en prend 10 !! What the fuck ! Je râlai un bon coup et repérai l’icône de Counter Strike en bas de l’écran. Je lançai immédiatement le jeu tout en fouillant dans mon sac pour en sortir mon casque. Nah mais tu croyais quoi ? Jouer à CS sans le son, ça t’enlève l’avantage de savoir d’où arrive l’ennemi, parce que pour pas me faire caler, je dois pas faire trop de bruit. Ah voilà, trouvé ! Je branchais le jack en changeant vite fait les câbles qui reliaient l’unité centrale aux enceintes. Yosh, paré pour l’assaut !! Je joue en terro’, comme d’ab. Sans blague. Et une petite partie en ligne, une ! Je fus rapidement rejoint par 5 autres joueurs. Un 3 VS 3 alors. J’aime pas tellement les parties à 50 sur une toute petite map, alors à 3, ça m’arrange. Et sa grand-mère, je suis obligé de commencer avec un piou-piou. Putain, mais c’est même pas discret en plus ! C’tellement mieux les Magnum, tu fais du OHKO ! Quoiqu’au piou-piou, tu peux faire head-shot auss- … Merde. Je crois que je me suis fait grillé, je crois entendre quelqu’un me parler. Je me servis du léger reflet dans l’écran pour voir si je rêvais pas et … BORDEL !! Mais c’est quoi ces cheveux ?!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Enma T. Heartless



Carte d'identité
Je suis lié(e) à : personne
Je participe à la Battle :: Non
Je suis armé : : /
MessageSujet: Re: Playin' hooky ... - Ft. Enma   Jeu 9 Fév - 21:15


« Pile je gagne, Face tu perds ! \o/ »

Comme à sa plus grande habitude, la pionne faisait le tour de l’établissement pour vérifier si un ou plusieurs élèves n’essayent pas de se cacher pour esquiver d’éventuels cours, son casque avec le son à fond sur les oreilles, mâchant un éternel chewing-gum, aujourd’hui, c’était rose pétant, une grosse paire de lunettes sur la tête, un débardeur lui arrivant au dessus du nombril, un pantacourt et de grosses bottes, rajoutant tout de même une grosse doudoune kaki avec de la fourrure, avec un temps pareil et vu comme la verte...ou plutôt la rose était frileuse, sortir en simple débardeur est suicidaire. Ahh, n’oublions pas son fidèle maquillage semblable à de grosses cernes et ses éternelles lentilles roses, non vraiment...cette femme est folle...

En parlant de son look, l’un des pions lui avait passé un savon parce qu’elle était arrivé dix minutes en retard, ce n’était pas de sa faute si sa teinture de hier avait merdé et qu’elle avait du la recommencer ce matin, elle l’a d’ailleurs vite remit à sa place en lui envoyant un vent, fuyant en courant rejoindre en groupe de rebelles qui passait au même moment. Elle ne fit rien de sa matinée, si on ne prends pas en compte le fait qu’elle l’est passé dans une des chambres où se rassemblait le petit groupe de rebelle, profitant du fait qu’ils ai toute la matinée de libre pour pouvoir parler de tout et n’importe quoi, le sujet le plus abordé fut d’ailleurs ‘les meufs’, parce qu’il faut l’avouer, ils n’ont jamais vraiment considéré comme une ‘femme’, mais plus comme une sœur ou comme un mère, mais ça, tout le monde le savait. C’est vers onze heures qu’elle les salua pour partir, « Je dois faire tournée » affirma t-elle en sortant, les mains dans les poches.

Elle fit un premier tour, personne, c’était assez étrange, normalement il y a toujours un ou deux kékés qui essayent de sécher, mais non, tout était désert, elle décida donc de faire le tour de quelques salles, elle commença d’abord par le dehors, elle fit rapidement le tour d’un des bâtiments, enfin quelqu’un, ou plutôt deux personnes, un couple qui, pensant être seuls commencèrent à s’embrasser, sous les yeux de la pionne qui se retenais d’éclater de rire, elle les auraient bien laisser, mais non, c’était trop tentant, elle s’approcha, tira le jeune homme en arrière qui lui lança un regard surpris, elle lui rendit, elle sourire bête. La rose lui sorti un « Bon, Jean Philipe, tu sauteras ta copine ce soir, va en cours. » L’homme voulu riposter contre le fait qu’il ne s’appeler pas Jean Philipe, mais Enma se mit à hurler, l’appelant cette fois ‘Charles’. Il n’eu pas d’autres choix, partir en courant rejoindre son cours actuel. Sa petite amie, elle, parti en douce rejoindre elle aussi son cours. La pionne parti, hilare, si seulement ils avaient vu leurs têtes...

L’extravertie continua sa route, la serre, le Dojo où elle croisa juste la leadeuse du club de Kendo, mais elle s’était une des rares exceptions à ne pas aller en cours, sauf lorsqu’il s’agit de sport. La piscine, le gymnase, non, personne, en même temps qui serait assez fou pour venir ici alors que la prof’ de sport venait souvent s’entraîner ? Il faut être un maso, cette femme c’est une dictatrice...une vraie.

Le froid eu raison d’elle, après être rentré à l’intérieur, elle parti en direction de la salle informatique, non pas pour vérifier si il y avait des élèves, mais bien pour aller télécharger illégalement des musiques et films pour pouvoir les mater tranquillement dans sa piole sans être dérangé. Elle arriva à destination et ouvrit la porte, la fermant doucement derrière elle pour éviter de se faire remarquer, ricanant bêtement. Elle se stoppa net lorsqu’elle vit une touffe noire devant un des écrans...non...NON, c’était impossible...tout mais pas un élève qui vient sécher ICI dans CETTE salle informatique... Elle lâcha un soupir et s’approcha du jeune homme. Elle lui sembla qu’il leva le regard pour la regarder à ‘travers’ l’écran. Elle lui arracha le casque des oreilles et le prit par le col pour le forcer à la regarder visiblement énervée.

« Je peux savoir ce que tu fais ici ? Tu devrais être en cours sale gamin ! Grinça t-elle. Elle lâcha un soupir et le lâcha. ‘Fin bon, c’est pas pour une demi-heure que je vais te renvoyer en cours. Elle s’assit sur le bureau, sans pour autant le lâcher du regard, sortant son paquet de cigarette d’une de ses poches et en sortir une et l’allumer, elle en proposa une au jeune homme en lui laçant son paquet. C’est tellement pas intéressant tes cours pour que tu viennes jouer ici ? Et...à quoi tu joues sans vouloir être indiscrète ? »

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ryuku E. Hitori



Carte d'identité
Je suis lié(e) à : Anarielle Andril ?
Je participe à la Battle :: Oui
Je suis armé : : D'un cutter ~
MessageSujet: Re: Playin' hooky ... - Ft. Enma   Jeu 9 Fév - 21:55

    « - Je peux savoir ce que tu fais ici ? Tu devrais être en cours sale gamin ! »

    Je grimaçai en l’entendant parler. Parce que oui, cette fois-ci, je l’entendis, vu qu’elle m’avait retiré mon casque. Heureusement qu’on a un boulet avec une connexion de merde qui ralentit le chargement de la map, attends, t’imagines si elle m’avait calé in game ? Ca craint, en plus, quand tu joues en terro’, tu dois aller poser la bombe si tu l’as ! Et le cas échéant, les contre-terro’ te lâchent pas, t’es obligé de courir comme un débile mental ou de les zigouiller à la mitraillette ou au rifle ! Mais j’ai une préférence pour la première option en early game, le MP5 Navy coûte que 1500$ alors que l’AK-47, c’est 2500$ … Putain, ça, c’est ce que j’appelle la société de consommation et la vie chère.
    Toujours est-il qu’apparemment, malgré son look de lampadaire … C’est une pionne. Okaaay … BF, je croyais que c’était un pensionnat privé ultra réputé et tout, faut croire que y a des gens chelous partout. Elle poursuivit sur sa lancée :

    « - ‘Fin bon, c’est pas pour une demi-heure que je vais te renvoyer en cours. »

    Sérieux ?! Eh, mais en fait, si ça se trouve, c’est la pionne dont tout le monde parle, là, euh … Bidule Heartless. J’ai pas la mémoire des noms, fais chier … Il paraît qu’elle est plutôt relax avec les élèves, alors … Pendant que je réfléchissais aux différentes options que j’avais à ma disposition pour échapper au châtiment de la vie scolaire dont je n’avais absolument RIEN à foutre, elle plongea une main dans sa poche pour finalement en sortir … Un paquet de clopes. Okay, plus de doute, c’est bien Enma Machin Bidule … Elle est fidèle à sa réputation, apparemment … Elle alluma sa clope, avant de me lancer le paquet que j’attrapai machinalement avant que je ne le reçoive en pleine face. Je suppose qu’elle m’en propose une ? Je lui adressai un « Merci » à peine audible et me servis. Après une fouille rapide dans mon sac – sans doute un des plus bordéliques au monde – je parvins à retrouver mon briquet, allumai ma cigarette à mon tour et lui tendis le paquet d’une main. De l’autre, je pianotai sur mon clavier pour choisir mon arme. Haha, 20 secondes, c’est largement suffisant pour quiconque connaît les commandes par cœur.

    « - C’est tellement pas intéressant tes cours pour que tu viennes jouer ici ? Et...à quoi tu joues sans vouloir être indiscrète ? »

    Je levai les yeux de mon écran pour lui jeter un regard. Boarf, je pouvais me le permettre, les contre-terro’ n’allaient pas arriver tout de suite et j’avais pas la bombe pour cette partie, alors ça passait. Et plutôt qu’un piou-piou, je m’étais rabattu sur le traditionnel TMP qui avait l’avantage du silencieux.

    « - Boarf … La mondialisation, tout ça … J’en ai un peu rien à foutre, du monde extérieur, ça me sert à que dalle de connaître la vie des autres … »

    J’enfonçais la touche Z du clavier pour me mettre en mouvement, tout en grignotant un peu le bout de ma clope. Une de mes mauvaises habitudes, à ce qui paraît.

    « - Et pour répondre à ta question, je joue à CS … Counter Strike, quoi. Tu connais p- PUTAIN D’SA MERE LA PUTE ! »

    Je venais de me prendre un tir dans le pied. Chance. Dans CS, c’est ce qui fait le moins de dégâts. Je fis rapidement glisser la souris sur le côté, positionnant le viseur au niveau de la gorge du contre-terro’ qui venait de m’agresser et cliquais pour tirer. Et chiasse, il est même pas mort. En même temps, le TMP, c’pas très précis. Enfin bon, un deuxième tir devrait l’achever … Bingo, il est dead ! Et c’est l’premier mort de la partie, yeaaaaah !!

    « - Ouais, donc, je disais, Counter, c’t un shoot'em up en multi’ … Ça te dit quelque chose ? »

    Bizarrement, parler avec quelqu’un tout en jouant m’aidait à me concentrer. Ou pas. Tant qu’elle se mettait pas à me lancer des « T’as vu, tu vas mourir ! T’as vu, tu vas mourir ! T’as vu, tu vas mourir ! », ça passait …
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Enma T. Heartless



Carte d'identité
Je suis lié(e) à : personne
Je participe à la Battle :: Non
Je suis armé : : /
MessageSujet: Re: Playin' hooky ... - Ft. Enma   Mer 15 Fév - 19:22


« T’as vu, tu vas mourir ! »
« Boarf … La mondialisation, tout ça … J’en ai un peu rien à foutre, du monde extérieur, ça me sert à que dalle de connaître la vie des autres … »

La mondialisation, c’était pas en géographie ça ? Le monde...si c’était ça, en même temps, la pionne n’a pas fait de grandes études, elle s’est arrêté à la quatrième, enfin, lorsque sa mère est parti en taule, donc tout ça, elle ne connaissait pas, elle n’en n’était pas fière, mais en même temps, elle n’allait pas faire des métiers qui arrachent, les bases lui suffisait amplement, lire, écrire, compter, apprendre quelques trucs utiles et s’était tout, les formules mathématiques, la physique, chimie, sciences et vie de la terre, non, très peu pour elle.

« La mondialisation, je l’ai jamais fait, j’ai arrêté les cours en quatrième, franchement je comprends pas comment on peut vous faire apprendre ça... »

Il répondit enfin à sa question, apparemment, c’était Counter Strike, la plus âgée allé répondre lorsqu’il se mit à lâcher plusieurs jurons, l’extravertie sourit bêtement.

« Ouais, donc, je disais, Counter, c’t un shoot'em up en multi’ … Ça te dit quelque chose ? »

Oui, vaguement, elle n’avait pas d’ordinateur à elle, mais lorsqu’elle parler informatique et jeux en lignes, les rebelles en parlaient quelques fois, larguant souvent la pionne qui ne comprenaient...rien...

Elle fixait l’écran, le regardant jouer sans dire un mot, mais quesque ça la démangé, elle se retenait de faire des commentaires idiots à chaque fois qu’il tirait sur quelqu’un, au bout d’un petit moment, elle ouvrit la bouche pour se mettre à repérer en boucle un « T’as vu, tu vas mourir ! » pendant cinq bonnes petites minutes tout en secouant légèrement le jeune noir qui devait être fou de rage, mais faire chier les plus jeunes, Enma adorait ça...

Le jeune homme lui lança un regard glacial, elle lui rendit un sourire bête, elle voulait le pousser à bout, c’était tellement marrant, il n’avait pas l’air tendre, elle voulait voir comment il allait réagir, vu son regard...sûrement très mal. Elle ébouriffa affectivement ses cheveux noirs tout en attrapant une nouvelle fois son paquet dans sa poche pour en sortir une nouvelle cigarette pour la porter derrière son oreille, elle la sortait mais la commencerait plus tard, elle avait bientôt fini son paquet et elle n’avait aucune envie de faire un détour pour retourner dans sa chambre.

« Au faite mon mignon, c’est quoi ton nom ? Demanda t-elle en riant bêtement »

Normalement, les pions devaient connaître le nom des élèves, mais Enma n’avait pas la mémoire est visage, elle ne s’en souvenait donc jamais, sauf de ceux avec qui elle a l’habitude de traîner.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ryuku E. Hitori



Carte d'identité
Je suis lié(e) à : Anarielle Andril ?
Je participe à la Battle :: Oui
Je suis armé : : D'un cutter ~
MessageSujet: Re: Playin' hooky ... - Ft. Enma   Ven 17 Fév - 17:19

    « Ne jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué » dit le proverbe. Putain de merde. Moi qui pensais être tranquille. Déjà, rien qu’en arrivant ici, la pionne m’a démontré que la salle info’, c’était pas le meilleur endroit pour sécher vu qu’elle s’est ramenée. Ensuite, pour ce qui est de se concentrer sur le jeu … HOLY SHIT, MAIS QUI M’A FOUTU UNE PIONNE PAREILLE ?!
    Hum, j’veux dire, au début, elle se la fermait, voilà quoi … Et puis, au bout d’un moment … Bah, elle a fait pile ce que je voulais pas qu’elle fasse …

    « - T’as vu, tu vas mourir ! T’as vu, tu vas mourir ! T’as vu, tu vas mourir ! » commença-t-elle à répéter en boucle en voyant le nombre misérable de PV qu’il me restait.

    Et le truc, c’est que déjà, ce genre de remarques me soule … D’ailleurs, ça soulerait n’importe quel gamer ou geek, de voir chacune de leurs actions commentée, mais c’est un détail. Mais aussi … D’OU ELLE AVAIT BESOIN DE ME SECOUER COMME CA, BORDEL DE CHIASSE DE PUTAIN DE MERDE DE- … Je crois que je vais m’arrêter là avant d’exploser. Et le pire du pire pire pire, c’est que quand je me suis retourné en lui lançant un regard style « mais tu vas arrêter de me faire chier ou merde, connasse ?! », bah elle, elle m’a fait un putain de sourire bête. Je prends ça pour un « merde ». Je me retins quand même de m’énerver sur elle, parce que bon … J’étais juste un peu en pleine partie et j’allais pas me laisser buter juste pour lui faire comprendre qu’elle devrait peut-être arrêter de m’emmerd- … Ah, quoique … Nan, pour l’instant, je vais juste clear cette putain de map et on verra … J’ai peut-être parler trop vite. Nah, disons-le carrément, j’ai parlé trop vite, c’est clair. Elle s’est ensuite mise à m’ébouriffer les cheveux, mais merde, je suis pas un gamin, calme ta joie ! Je lui lançai un nouveau regard traduisant mon exaspération et retournai à ma partie de CS. Caaaalme …
    Je tentais de garder mon sang-froid, mais avec les sourires idiots de cette pionne et cette manière qu’elle a de me traiter comme si j’avais 7 ans, c’pas gagné. Oooooh que non, c’pas gagné …

    « Au fait mon mignon, c’est quoi ton nom ? » demanda t-elle en riant bêtement.

    … Chacun sait que la patience a des limites. La mienne, bah … Elle a des limites relativement proches de son degré de départ, vous voyez le truc ?! … Nan, apparemment vous voyez pas, faut être plus explicite. Donc, en langage normal, ça donne : j’ai pété un putain de câble, et pas un petit, de câble. J’attrapai la bandoulière de mon sac qui traînait au sol et le balançai sur la pionne. Manque de bol, elle l’a vu venir et s’est décalée pour éviter de se le prendre dans la tronche. Merde.

    « - Déjà, je suis pas ton mignon … Ensuite, une pionne devrait connaître le nom des élèves, non ? A moins que tu sois tellement vieille que tu as déjà l’Alzheimer … »

    Je délaissai l’écran pour me tourner complètement vers sa direction avant de poursuivre ma tirade.

    « - Et puis, aussi, les pions, ils sont pas sensés être aussi familiers avec les élèves, nan ? »

    Rappel du règlement intérieur de BF, blablablah … Ou comment tenter de rester calme tout en lui disant de dégager - je doute quand même du fait qu'elle obéisse, vu qu'elle est plus vieille que moi, VDM - … Au pire, j’aurais une heure de colle, mais m’en fous un peu, alors …
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Enma T. Heartless



Carte d'identité
Je suis lié(e) à : personne
Je participe à la Battle :: Non
Je suis armé : : /
MessageSujet: Re: Playin' hooky ... - Ft. Enma   Mar 21 Fév - 12:00

La verte esquiva le sac envoyé par le plus jeune, elle le regarda un moment, un air ahuri au visage. Ce gamin était-il fou pour oser frapper une pionne et risquer d’être exclu au moins un ou deux jours ? Sûrement, de toute façon, Enma s’en foutait, les mômes aimaient être exclus de toute façon, celui qui a mis ce système en place est un abruti profond.

« Déjà, je suis pas ton mignon … Ensuite, une pionne devrait connaître le nom des élèves, non ? A moins que tu sois tellement vieille que tu as déjà l’Alzheimer … »

L’extravertie fit mine de réfléchir, nouveau sourire bête de sa part, s’apprêtant à prendre lorsque le plus jeune lui coupa.

« Et puis, aussi, les pions, ils sont pas sensés être aussi familiers avec les élèves, nan ? »

Rire bête cette fois, la plus vielle se recula légèrement, craignant cette fois de se manger, non pas un sac, mais un clavier ou une souris, lorsqu’ils sont énervés les mioches dans son genre, ils balancent tous ce qu’ils trouvent.

« Euhh... Commença t-elle. Déjà j’ai que 28 ans et j’ai pas encore Alzheimer à ma connaissance, mais j’ai une très mauvaise mémoire, donc je ne me souviens jamais du nom des élèves, demande donc aux autres et tu verras... Elle se frotta l’arrière de la tête en riant bêtement. Puis, je m’en fous du recul que doivent prendre les pions avec les élèves, perso, je préfère m’entendre bien avec eux que de me faire détester, au contraire, plus on s’éloigne de vous, plus vous essayer de résister, autant faire comme vous, voir un adulte réagir de la même façon, ça peut déstabiliser. Puis si ça te plait pas, retourne chez ta mère et me fais pas chier. »

Vu le regard que le microbe lui lançait, il n’avait pas visiblement pas envie de rire, contrairement à la plus vielle dont le sourire bête résidé toujours sur son visage.

« Alors tu vas être un gentil garçon, tu vas éviter de me lancer un truc dans la gueule, que ce soit la chaise, la souris ou même le clavier, on va juste discuter tranquillement. »

Elle s’approcha de nouveau et s’assit sur une chaise, faisant ainsi face au plus jeune, parler ne devait pas trop l’enchanté vue le regard meurtrier qu’il avait toujours, Enma ébouriffa une nouvelle fois ses cheveux noirs, un air plus sérieux au visage.

« Puis arrête avec ce regard, on dirait un chien d’attaque qui va me sauter dessus, souris un peu, peace and love. »


(Enma est suicidaire ♥
Et c’est nul, c’est court T.T )

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ryuku E. Hitori



Carte d'identité
Je suis lié(e) à : Anarielle Andril ?
Je participe à la Battle :: Oui
Je suis armé : : D'un cutter ~
MessageSujet: Re: Playin' hooky ... - Ft. Enma   Mer 22 Fév - 10:45

    Plus je la regarde, plus j’ai envie de me fracasser le crâne contre un mur, sérieux ! Merde, son sourire bête à la con – Wah, magnifique pléonasme, faudrait que j’le note sur un papier, çui-là … Pourquoi même ? Elle commence à me rendre dingue … - Je disais donc, son sourire de débile, là, est en train de me détruire les neurones … Raaaah, j’ai envie de lui arracher la tête, rien que pour plus voir ce … RAAAAAH !!! … Zen … Calme … Nah, mais vous déconnez ou quoi ?! Comment je pourrais me calmer avec cette abrutie en train de sourire comme si elle était le Joker ou le Chat du Cheshire ?!

    « - Euhh ... Déjà j’ai que 28 ans et j’ai pas encore Alzheimer à ma connaissance, mais j’ai une très mauvaise mémoire, donc je ne me souviens jamais du nom des élèves, demande donc aux autres et tu verras ... »

    … Ouais, 28 ans, soit 12 ans de plus que moi, donc t’es vieille. Plus vieille que moi, du moins. Et est-ce que c’est nécessaire de te dire que j’ai pas envie de parler aux autres ?! Putain, quasiment la totalité des élèves de ce pensionnat est pas foutue de comprendre l’expression « vie de merde » ! C’est pas une preuve de leur connerie, ça ?! … Elle peut pas arrêter de rire bêtement comme ça ?! Sortez-moi de ce cauchemar …

    « - Puis, je m’en fous du recul que doivent prendre les pions avec les élèves, perso, je préfère m’entendre bien avec eux que de me faire détester, au contraire, plus on s’éloigne de vous, plus vous essayer de résister, autant faire comme vous, voir un adulte réagir de la même façon, ça peut déstabiliser. Puis si ça te plait pas, retourne chez ta mère et me fais pas chier. »

    Le truc, c’est que j’ai plus de mère, mais ça, c’est un détail, on s’en fout, hein ?! De toute façon, c’est pas comme si les pions savaient tout de notre vie, je peux pas vraiment la blâmer d’avoir dit ça, non ?! Je me retins de lui gueuler un nombre incalculable d’insultes à la figure … Et je vous jure, c’était dur, hein, avec ce sourire qui restait scotché sur son visage – d’ailleurs, ce serait pas un faux ? Ou alors, elle est bloquée … C’est scientifiquement impossible de sourire autant et aussi longtemps … -.

    « - Alors tu vas être un gentil garçon, tu vas éviter de me lancer un truc dans la gueule, que ce soit la chaise, la souris ou même le clavier, on va juste discuter tranquillement. »

    Mais merde, comment elle a deviné ?! Sors de ma tête, abrutie ! … Quoique, je lui aurais plutôt balancé une basket, moi … Ou pas. Elle s’assit sur une chaise en face de moi. Avant … d’aller plus loin dans le « faisons chier le monde, détruisons le cerveau des autres en le faisant exploser sous l’effet de la colère » … Merde, je lui ai pas déjà dit de pas m’ébouriffer les cheveux comme ça ?! Non ? Fais chier.

    « - Puis arrête avec ce regard, on dirait un chien d’attaque qui va me sauter dessus, souris un peu, peace and love. »

    Mais oui, bien sûr. Sourire un peu …

    « - Pourquoi je sourirais ? Ça sert à rien, ça va rien arranger … Si ça se trouve, la fin du monde, c’est dans cinq secondes, je sais pas, mais sourire, ça va pas nous sauver ou … Merde, quoi ! Ça sert à que dalle ! »

    Putain, je me sentais fatigué, d’un coup … Je me laissais tomber sur ma chaise, puisque je m’étais levé pour lui lancer mon sac à la tronche.

    « - Et je vois pas pourquoi tu t’acharnes à me faire sourire ou … ‘Fin, merde, c’est trop chiant de discuter avec toi … »


( Amen, Ryuku s'est calmé 8D Jour à marquer d'une pierre blanche ! //CUTTER// )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Enma T. Heartless



Carte d'identité
Je suis lié(e) à : personne
Je participe à la Battle :: Non
Je suis armé : : /
MessageSujet: Re: Playin' hooky ... - Ft. Enma   Sam 3 Mar - 12:47

« Pourquoi je sourirais ? Ça sert à rien, ça va rien arranger … Si ça se trouve, la fin du monde, c’est dans cinq secondes, je sais pas, mais sourire, ça va pas nous sauver ou … Merde, quoi ! Ça sert à que dalle ! »

Nouveau rire de la part de la plus vielle, ce gamin était vraiment amusant, il répondait à chaque de ses provocations, et ce, sans s’en rendre compte, non, la pionne était hilare, et puis, cet air énervé le rendait encore plus mignon. Il se laissa tomber sur sa chaise, Enma souriait toujours de la même manière, un éternel sourire bête, rien que pour l’énerver d’avantage. Elle posa son regard sur l’heure, la sonnerie allait lui briser les tympans dans dix petites minutes, dix minutes qui seraient sûrement une éternité douloureuse pour le gringalet.

« Si tu le dis, je ne vais pas te contredire alors...mais tu m’as toujours pas dit ton nom en attendant, si tu ne te décides pas, je ne nommerais moi-même... Elle fit mine de réfléchir. Au pire je te donne des surnoms comme ‘le mioche’, ‘le gringalet’ ou d’autres trucs ayant un rapport avec ta bouille adorable. »

Il était comme toutes les racailles de ce lycée, une fois dressé, il pouvait affreusement sociable avec les personnes réagissant comme lui, quoique, tout le monde ne réagissait pas comme ça, il y avait les têtes de cons qui ne pouvaient vraiment aimer personne, et ce petit faisait peut être parti de ceux là, il devait d’ailleurs être du genre à faire chier tous les profs et les pions qui veulent essayer de les ‘éduquer’ malheureusement, ils merdent toujours et fissent toujours par se la fermer lorsque le ton monte trop haut, en même temps, mieux vaut se faire petit à certain moments, à moins d’être maso. Ce genre de caractère avait d’ailleurs fait fuir quelques pionnes qui commençaient à avoir peur des élèves, de pauvres trouillardes inutiles, l’extravertie avait prit l’habitude de gérer ce genre de situation, et ce malgré sa taille qui ne l’avantageait pas plus que ça.

Elle lâcha un soupir et posa un nouveau regard sur l’heure, cinq minutes, la rose se mit à bailler à s’en décrocher la mâchoire, attrapant une nouvelle fois son paquet de cigarette pour en sortir et la poser à ses lèvres, rangeant ensuite son paquet pour l’allumer, devenue silencieuse –ce qui devait faire le bonheur du jeune homme-

(c'est vraiment nul, désolé T.T )

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ryuku E. Hitori



Carte d'identité
Je suis lié(e) à : Anarielle Andril ?
Je participe à la Battle :: Oui
Je suis armé : : D'un cutter ~
MessageSujet: Re: Playin' hooky ... - Ft. Enma   Mar 6 Mar - 17:12

    « Si tu le dis, je ne vais pas te contredire alors...mais tu m’as toujours pas dit ton nom en attendant, si tu ne te décides pas, je ne nommerais moi-même … »

    Omigosh, j’entends déjà les « nabot », « le nain », « choupinou » et autres … sobriquets dégradants ? arriver … J’en ai plus ou moins l’habitude, mais quand même, je n’ai pas pu m’empêcher de grimacer à l’évocation de ces surnoms.

    « Au pire je te donne des surnoms comme ‘le mioche’, ‘le gringalet’ ou d’autres trucs ayant un rapport avec ta bouille adorable. »

    Et voilà, qu’est-ce que je disais ? Les gens ont tous tendance à se rabattre sur ce genre d’appellations quand ils me parlent. Est-il nécessaire de préciser que ça me soûle, mais style, au plus haut point ?! Et je rêve, ou elle a dit « bouille adorable ». Adorable ?! Mais elle a fum- … Ouais, nan, en fait, les gens disent tous ça, donc il doit y avoir un fond de vérité … Enfin, j’espère pas. Ouais, parce que ça craint de sécher les cours en ayant une « bouille adorable » comme elle dit, ça correspond tellement pas aux … Enfin bref. Bon, ça, c’est dit, ou plutôt pensé. Maintenant, faudrait peut-être lui répondre, avant de me faire coller l’étiquette « kawaiichoupitrognon » sur la face … What the fuck, depuis quand je dis des trucs comme « kawaiichoupitrognon », moi ?! Je dois pas aller bien … Bah, au moins, ça me donne une excuse de sécher le prochain cours, si je dis que je me sentais mal. Yaaaay … Ou pas.

    « … Ryuku. » marmonnai-je en enfonçant mes mains dans mes poches et jetant un coup d’œil à l’horloge qui tictaquait sur le mur.

    Soit j’avais pas dû assez articuler – ce qu’on me reprochait souvent et dont je n’avais absolument rien à fo … faire -, soit elle n’avait pas entendu, vu la tête d’ahurie qu’elle tirait. Ou alors, elle faisait toujours cette tête, c’était possible aussi. Dans le doute, je répétais donc ce que j’avais dit, persuadé que la vieille était complètement tarée, sourde et qu’elle aurait bien besoin de se faire greffer un cerveau, ça ne lui ferait aucun mal – mis à part qu’elle se rendrait compte de sa propre débilité -.

    « … Ou Ryuku Evans Hitori, si tu veux le nom complet. » achevai-je en soupirant.

    Je voyais pas vraiment pourquoi elle me le demandait, puisqu’elle était censée avoir accès au registre des élèves, en tant que pionne … Flemme d’aller chercher elle-même ? Au moins, elle me foutait la paix pour le moment, elle se taisait. Mais attendre les dix minutes restantes jusqu’à la sonnerie comme ça, ça craignait, surtout que je n’avais plus tellement envie de jouer … Et le silence, c'est assez chiant à supporter.

    « Sinon, qu'est-ce que tu fous là, en fait ? » me résignai-je à demander pour "meubler les dernières minutes. « 'Fin, j'veux dire, t'es une pionne, tu devrais pas être dans les couloirs à chercher les gens qui sèchent ? Vu que la salle info', elle est déserte normalement ... »




( HRP : La meeeeerde que j'ai écrite T.T *se pend* )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Enma T. Heartless



Carte d'identité
Je suis lié(e) à : personne
Je participe à la Battle :: Non
Je suis armé : : /
MessageSujet: Re: Playin' hooky ... - Ft. Enma   Mar 27 Mar - 15:56

La jeune femme sourit, maintenant, elle savait comment il s’appelait ce petit bout de choux, elle allait prendre la parole, mais il la coupa, lui demandant ce qu’elle venait faire ici, ahh les jeunes de nos jours, toujours à poser des questions étranges, l’extravertie ria bêtement.

« En faite, il n’y avait plus aucuns élèves dehors...donc j’étais venue ici pour...comment dire...télécharger de la musique illégalement pendant que la secrétaire s’occupait de ses papiers, elle ne me lâche pas, me collant pour que je bosse, donc j’en profite quand je peux. » Nouveau sourire stupide de la part de la plus vielle, elle ne pouvait s’embêter de lâcher un nouveau ricanement lorsqu’elle vit l’expression sur le visage du jeune Ryu’, non vraiment, ce gamin allait être divertissant à toujours rager lorsqu’elle pourrait l’attraper entre deux cours, ça lui changera des gros costauds. L’extravertie lâcha un soupir, ce n’était pas en dix pauvres petites minutes qu’elle allait pouvoir faire le tri dans ses fichiers, même une heure ne serait pas suffisante au vu du bordel monstre qu’il y régner, musiques non renommées, non classées, un dépotoir, de toute façon, tout ce qui est lié à Enma reste et restera un dépotoir, qu’il s’agisse de sa chambre, du bureau des pions ou même de ses affaires personnelles. Non, elle allait devoir revenir l’heure suivante après avoir vérifié d’éventuels suicidaires sécheur de cours, même si certains étaient habitués aux menaces de la pionne, d’autres qui partent en courant en cours en la voyant et d’autres qui la font rager en la faisant courir à travers le lycée, la semant rapidement vu l’endurance de la jeune femme, courir une cinquante de mètre, c’est comme courir un marathon de quinze kilomètres.

Enma marmonna quelque chose d’incompréhensible et se leva, lâchant un « enfin » alors que la sonnerie retentit, le calme qui s’était installé se brisa en un instant, faisant apparaître une horde d’élèves qui essayaient de fuir les cours, malheureusement pour eux, ce n’était pas encore fini. Elle en profita pour attraper Ryuku par le col pour le traîner avec elle, hors de la salle d’informatique.

« Je laisse passer cette heure, mais la prochaine fois, je ne te louperais pas, soit en sûr. » Elle lui ébouriffa une nouvelle fois les cheveux et fourra ses mains dans ses poches, lâchant un « Bosse bien choupinou » avant de partir, retournant à son habituelle ronde autour de l’établissement.

(Bouuuh voilà, fin du RP pour moi ♥ En retard, court, nul, je vais aller me pendre avec ton fil à rôti 8D )

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ryuku E. Hitori



Carte d'identité
Je suis lié(e) à : Anarielle Andril ?
Je participe à la Battle :: Oui
Je suis armé : : D'un cutter ~
MessageSujet: Re: Playin' hooky ... - Ft. Enma   Mar 27 Mar - 17:14

    « En faite, il n’y avait plus aucuns élèves dehors...donc j’étais venue ici pour...comment dire...télécharger de la musique illégalement pendant que la secrétaire s’occupait de ses papiers, elle ne me lâche pas, me collant pour que je bosse, donc j’en profite quand je peux. »

    Euh … Wow. Les vieux sont pas censés nous donner l’exemple ? Bah, là, honnêtement, j’ai bien envie de suivre le sien, d’exemple – pas au niveau du caractère ou du Q.I, ça, plutôt crever. D’ailleurs, où est mon cutter, ça ferait bien de se suicider devant un pion, non ? -. Je la dévisageais de nouveau, me demandant QUI était vraiment ce … cette … ce truc. A tous les coups, elle s’est échappée de l’asile le plus proche, et au lieu d’avaler son prozac et de passer ses tests de Rorschach, elle est là, en train de me casser allégrement les pieds … - pour ne pas être trop vulgaire … mais depuis quand je me soucie de mon langage, moi ? - ‘Fin, vous m’avez compris. La tête que je tirais la fit marrer, ce qui donna une forte envie de lui balancer un autre truc à la figure – je sais pas, moi … une Converse ? le clavier ? ou un cutter, c’est très bien, les cutters … -.
    Mais avant que je puisse faire quoi que ce soit, la sonnerie de fin des cours retentit. D’un côté, j’étais soulagé, je n’aurais plus à supporter son envahissante présence. Mais de l’autre, j’enrageais de la laisser s’en tirer comme ça, après m’avoir traité de personne à la verticalité limitée. La porte s’ouvrit en coup de vent, livrant passage à un énorme flot d’élèves qui avait sans doute l’intention de sécher … Manque de bol pour eux, le lampadaire pseudo-pionne shootée les vira aussitôt … Et moi aussi, d’ailleurs. En gros, elle m’a attrapée par la peau du cou – merde, elle a plus de force qu’elle n’en a l’air – et m’a mis dehors. Yaay.

    « Je laisse passer cette heure, mais la prochaine fois, je ne te louperais pas, soit en sûr. »

    Haha, cours toujours, vieille folle, c’est pas demain la veille que ça arrivera …

    « Bosse bien choupinou » lança-t-elle en m’ébouriffant une nouvelle fois les cheveux avant de s’éloigner.

    Wait. What ? CHOUPINOU ?! J’ajustais rageusement la bandoulière de mon sac sur mon épaule et me dirigeai sans grande conviction vers ma salle de cours. Cette pionne … Je jure solennellement que JE ne la louperais pas la prochaine fois, je ne la laisserais pas s’en tirer comme ça !


( HRP : J'allais pas la laisser s'en tirer comme ça, quand même 8D
T'oublies pas de me rendre le fil après, hein D8 *sort trèèèèèès loin*
Hum, blague à part, c'était un plaisir de RP avec toi \o/ La pionne kamikaze 8D )
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Playin' hooky ... - Ft. Enma   

Revenir en haut Aller en bas
 

Playin' hooky ... - Ft. Enma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fiche Technique - Hooky
» Mademoiselle Corbeau & Monsieur Gentilhomme {PV : Lloyd }
» C'est l'heure de pourrir la vie des autres, peut-être ? (PV Enma)
» [FINI] Coucou c'est moi Evangeline
» Kozato Enma & Yukan Hibiki VS Hyûga Hinata & Ten'Shi Kuro

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: 
Deuxième étage
 :: 
Salle d'informatique
-
Nos partenaires ♥
School Of Pub, forum d'entraide et de formations100
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit